Historique

L’équité socio-économique des femmes acadiennes et francophones des provinces atlantiques

Une initiative du Centre Muriel McQueen Fergusson pour la recherche en violence familiale (UNB) entreprise en janvier 2004.

Le groupe de travail Femmes Équité Atlantique est composé de femmes représentantes d’organismes porteurs de dossiers féminins des quatre provinces de l’Atlantique et de femmes leaders. Il a été créé à l’automne 2004.

Enjeu lié à l’égalité des femmes visé par l’initiative

Au Canada, au même titre que presque partout ailleurs, le fonctionnement de la société engendre une discrimination fondée sur le sexe. Il arrive ainsi souvent que, malgré leurs efforts et leurs contributions, les femmes et les filles reçoivent rarement « une part équitable » des compensations économiques et sociales qui leur reviennent. Dans les provinces atlantiques, l’absence d’équité socio-économique entraîne un poids lourd qui pèse sur toutes les femmes. Or, notons-le, parmi ces dernières, ce sont les femmes acadiennes et francophones évoluant en région qui apparaissent comme particulièrement défavorisées par cette absence d’équité.

En effet, les femmes évoluant dans les communautés rurales ont un taux plus élevé de chômage et de pauvreté et elles bénéficient, par ailleurs, de moins de ressources et de services que les femmes appartenant à des communautés urbaines. Les femmes évoluant en région ont donc plus de difficultés à accéder aux services de santé, aux emplois, aux programmes de formation et d’éducation ainsi qu’aux maisons de transition.

Cette initiative a pour but de démystifier la problématique de l’absence d’équité économique dont les femmes acadiennes et francophones des provinces atlantique font les frais. Cette démystification nous permettra de mieux préciser une vision à la fois globale et partagée de la problématique en question. Cette vision viendra à son tour alimenter les actions à prendre afin d’effectuer un changement dans le dossier de l’absence d’équité économique des femmes francophones.

L’équité socio-économique des femmes acadiennes et francophones des provinces atlantiques est une initiative entreprise en janvier 2004, par le Centre Muriel McQueen Fergusson pour la recherche sur la violence familiale, pour tenter de répondre aux questions suivantes :

  • Quelles sont les répercussions de l’absence d’équité socio-économique sur la pauvreté, l’éducation, la violence et la santé ?
  • Quelles sont les causes de cette absence d’équité ?
  • Que pouvons-nous faire en tant que collectivité ?

Le déroulement de ce projet se fait par volet. Jusqu’à date il y a déjà quatre volets de complétés et le groupe vient de recevoir du financement pour le cinquième volet - "Rencontre des générations" de Condition féminine Canada.

Notons que la réalisation de l’objectif principal visé par cette initiative ne peut pas être atteinte de façon ponctuelle.

En effet, cela nécessite une poursuite continue afin s’assurer une culture permanente et continuelle en matière d’équité socio-économique des femmes francophones et acadiennes des provinces atlantiques.

 

Source historique:

Texte de Rina Arseneault, Directrice adjointe,

Centre Muriel McQueen Fergusson pour la recherche en

violence familiale et présidente FÉA 2007

Femmes Équité Atlantique

Page Web FÉA, Mars 2010